Sault

                                                          patchwork aux couleurs indigo

 

                                                L’or bleu 

Vous la sentez avant même de la voir, vous reconnaissez ce parfum si singulier qui s’insinue au plus profond de votre être, s’empare de vos sens et laisse place à une douce senteur apaisante. 

Ce doux parfum c’est celui de la lavande, ici dans le sud est de la France vous êtes au coeur  de la Provence entre les  contres fort du mont Ventoux et du  village de Sault où s’étalent à perte de vue les champs de lavande les plus réputés au monde.

 

Chaque année, de la mi juin à la mi août ces étendues verdoyantes se parent d'une couleur vive à mesure que les fleurs s’épanouissent. 

 

Importé pour la première fois en Europe il y a plusieurs siècles par des marchands tout droit venus de Perse, l’actuelle Iran, cette plante aromatique a longtemps été admirée pour ses propriétés apaisantes. Si la lavande est présente dans le monde entier, des monts arides et rocheux de la Méditerranée, de l’Espagne et du Portugal, aux jardins pittoresques de Grande Bretagne en passant par la côte pacifique des États Unis, des basses vallées d’Afrique du Sud ou encore l’état de Victoria en Australie elle s’est pourtant imposée comme le symbole du sud est de la France.

Considérée comme une plante précieuse par les grecs et les romains qui extrayaient son huile essentielle pour le bain, la lavande tire son nom du latin « lava » signifiant laver. 

 

En ce solstice d’été, aventurez vous dans les champs baignés de bleu à la lumière du petit matin et laissez vous envahir par l’odeur réconfortante de la plante qui s’empare un peu plus de vos sens à chaque inspiration. L’air est si gorgé de parfum qu’il en est presque palpable nous l’appellerons la fragrance de Provence… 

 

 

Au coucher du soleil les tons roses violets transforment le paysage en un véritable chef d’œuvre rivalisant avec Van Gogh, Monnet, Cézanne ou Picasso, tous tombés sous le charme de la région. Et cet amour de la Provence est très largement partagé. Tous les ans, au mois d’août le village de Sault organise une fête pour commémorer la fin de la saison des récoltes. Les visiteurs viennent parfois de très loin pour y assister lors de cette journée, ce hameau tranquille et paisible s’anime au rythme des festivités qui se poursuivent jusque dans la soirée. 

 

Au loin vous distinguez une ancienne ferme toujours en activité, dans une vieille distillerie, des alambics dévoilent leur teinte mordorée à la lumière du soleil.  Un feu crépite sous l’un d’entre eux, ses flammes orange léchant le bois, réchauffant de grandes cuves d’eau.  Le liquide bouillonnant forme à la surface un épais nuage de vapeur. Au grès d’une lente ascension, de précieuses gouttelettes  se forment  grâce à cette lavande nichée au creux de l’alambic.

 

Sous l’effet de la chaleur, les fleurs libèrent peu à peu les molécules odorantes de leurs pétales dans la brume plus légère que l’air. 

Le futur produit de l’or bleu se jette corps et âme dans le condenseur à serpentin refroidi par l’eau fraiche pour enfin libérer  un liquide riche en huile de lavande. 

Il faut ensuite, s’armer de patience…

Au fil du temps, l’huile remonte naturellement se détachant de l’eau pour être enfin recueillie.

Le moment venu, une fois le couvercle de l’alambic ôté, l’atelier se rempli a nouveau de l’arum doux et odorant libéré par plus d’un millier de fleurs.

 

 En haute saison, les lavandiculteurs locaux viennent de loin pour faire distiller leurs plantes dans cette tradition ancestrale.  Reconnue en aromathérapie, l’huile de lavande calmerait jusqu’aux âmes les plus tourmentées. Son parfum délicat et caractéristique apaise les sens et aide à trouver le sommeil naturellement. 

Juillet 2019