" Cuba es La Habana,

   y lo demás es paisaje. " 

La Havane, c’est la ville de tous les paradoxes,

là où se côtoient luxe et délabrement absolu et qui, malgré les assauts des éléments naturels et en dépit du fait qu’on la laisse s’étioler depuis plus de cinquante ans, elle reste belle et séduisante coûte que coûte. 

Une ville où les Habaneros ne se contentent pas de survivre, ils plongent au coeur des choses, se débrouillent, rêvent, créent et, partagent bien volontier avec vous leur Habana.

 

Ciudad de La Habana 

Véritable mythe, la capitale cubaine est incontournable pour quiconque visite Cuba.

Comme le disent les Havanais,

 " Cuba es La Habana, y lo demás es paisaje. " 

(Cuba, c'est La Havane, le reste c'est du paysage)...

 

Décalée et fière, La Havane distille ses saveurs avec générosité.

Sillonner ses rues, c'est un peu déambuler dans le temps, avec ses vieilles américaines des années 1950 amoureusement astiquées. Ses bicyclettes et ses coco-taxis  ajoutent un peu plus d'effervescence dans cette joyeuse pagaille urbaine.

 

Admirer son architecture, La Havane se découvre surtout aux détours de ses rues.

Pour saisir son essence, il faut la parcourir et laisser vos sens s’imprégner de l’ambiance particulière qui y règne et de tout ce qu’elle a à offrir à quiconque pose son regard sur elle.

 

Promenez-vous dans Centro Habana, et vous voilà propulsés dans le quartier populaire par excellence, où les palais somptueux et décatis côtoient les immeubles délabrés tandis que de vieux postes de radio enchaînent les derniers tubes latinos. 

 

Mais La Havane c'est aussi cette mer omniprésente ;

son Malecón, très longue promenade en bord de mer qui étire ses kilomètres face au détroit de Floride et revêt des couleurs délicieusement magiques avec les derniers rayons du soleil. 

 

Moderne, la capitale sait l'être aussi à travers le Vedado et le Miramar, deux quartiers aux vastes avenues,  inspirées des tracés urbains nord-américains. 

 

Enfin, La Havane c'est, comme une évidence, le coeur battant de la fête à Cuba, berceau artistique de la fiesta latina jusqu'au bout de la nuit.

 

C'est ce bouillonnement permanent de vie, de couleurs, de cultures de senteurs mêlées à l'incroyable gentillesse des Cubains qui rend La Havane si attachante. 

 

A condition de laisser les préjugés aux ingrats, la sublime capitale cubaine vous emportera forcément ailleurs, car, majestueuse à travers les siècles, c'est incontestablement l'une des plus mystérieuses villes du monde.

 

Avant de quitter La cuidad de Habana je vous invite à vous laisser tenter par un Daiquiri revisité par

Ernest Hemingway au bar le Floridita, un « Papa Doble ». 

​à boire avec modération ...

Décembre 2017